Cunnilingus : résumé ?

Infections Sexuellement Transmissibles (IST, MST) : transmission, symptômes, dépistages, traitements.
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Patrick789
Messages : 5
Inscription : dimanche 24 novembre 2019 9:42

Cunnilingus : résumé ?

Message par Patrick789 » dimanche 24 novembre 2019 9:53

Bonjour à tous,

J'aimerais trouver un résumé des risques IST liés au cunnilingus, autant du côté donneur/euse que receveuse. Au fil de mes recherches, je trouve certaines informations un peu contradictoires. Beaucoup de sites de prévention donnent l'impression d'exagérer les risques encourus (digue dentaire obligatoire), et d'autres sites ou forum relativisent énormément les risques ("seule la présence de sang est facteur de danger").
Concernant le VIH, il me semble avoir bien saisi que seule la présence de sang peut présenter des risques.

Ainsi, mes questions :

Quels sont les risques respectifs pour les deux partenaires (toutes IST: chlamydia, gonocoques, syphilis, HPV, hépatites, herpès, trichomonase, ou autre que je ne connaîtrais pas...):

1)Lors d'un cunnilingus limité au contact langue-clitoris
2)Lors d'un cunnilingus avec contact entre muqueuse vaginale et buccale


Merci de votre aide pour me permettre une sexualité épanouie.
Avatar de l’utilisateur
Sis3
Modératrice
Messages : 6423
Inscription : vendredi 05 mai 2006 10:47
Contact :

Re: Cunnilingus : résumé ?

Message par Sis3 » dimanche 24 novembre 2019 14:45

Bonjour Patrick789,

Le cunnilingus est considéré comme une pratique sans risque pour le VIH, qu'il concerne un simple contact langue clitoris ou un contact muqueux bucco-génital. Par précaution, il est tout de même déconseillé de le pratiquer pendant la période des règles.

Le cunnilingus peut mener à une infection par l'hépatite B, la syphilis. Pour les chlamydiae et le gonocoque, c'est extrêmement peu probable mais pas impossible.
Pour toutes vos questions sur le VIH/sida, les IST et les hépatites, vous pouvez aussi :
- consulter notre site internet
- nous appeler au 0 800 840 800 (SIS) ou au 0 800 845 800 (HIS)
- nous contacter sur le Live Chat
- nous poser une question par mail
Avatar de l’utilisateur
Patrick789
Messages : 5
Inscription : dimanche 24 novembre 2019 9:42

Re: Cunnilingus : résumé ?

Message par Patrick789 » dimanche 24 novembre 2019 20:18

Bonjour et merci de votre réponse.

Qu'en est-il alors du HPV ?

Et pour le HPV et autres IST (hors HIV) qu'en est-il d'un contact limité bouche-clitoris ?
Avatar de l’utilisateur
Patrick789
Messages : 5
Inscription : dimanche 24 novembre 2019 9:42

Re: Cunnilingus : résumé ?

Message par Patrick789 » mercredi 27 novembre 2019 10:24

Bon, j'ai trouvé cette information :

"Outre la chlamydia, d’autres risques son présent lorsqu’on se fait lécher le clitoris et le vagin.
Pour la personne qui reçoit le cunnilingus, elle s’expose notamment à l’herpès, au papillomavirus humain ou encore à la Syphilis. Dans des cas plus rares, l’hépatite B, la chlamydia ou encore la gonorrhée peuvent être transmis lors d’un rapport bucco-génitale bouche-vagin.
Mais quant est-il pour la personne qui prodigue le cunni en léchant délicatement le sexe de sa partenaire. Lors de l’acte, il ou elle s’expose aux risques de transmission de l’herpès, du papillomavirus humain (verrues génitales) ou encore de la syphilis. Dans des cas moins courant, le risque d’être contaminé par la chlamydia, la gonorrhée ou l’hépatite B est possible."

Donc, des deux côtés (receveuse et donneur/euse), on a les mêmes types de risques. Risques les plus courant : herpès, HPV, syphillis. Plus rare : VHB, chlamydia, gonohrée.

Mais, a priori, il n'y a pas d'études qui s'intéressent spécifiquement à un contact limité bouche - gland clitoridien. Je pense que la question est légitime, mais on dirait que ça n'intéresse que moi... :D
Typiquement, il me semble que la transmission d'un herpès receveuse -> donneur/euse, que dans le cas ou un herpès vaginal se serait étendu au clitoris.

Qu'en pensez-vous ?
Avatar de l’utilisateur
Sis8
Modératrice
Messages : 3649
Inscription : jeudi 02 avril 2009 14:25
Contact :

Re: Cunnilingus : résumé ?

Message par Sis8 » mercredi 27 novembre 2019 18:44

Si on veut tout imaginer avec les IST c'est toujours possible de dire qu'il y a tous ces risques lors d'un cunnilingus :chaffole.png:

Mais, franchement pour attrapé une IST ainsi il faut vraiment avoir la scoumoune :onioneye:

Si vous êtes en contact avec un herpès, vous pourriez avoir un herpès qui s'exprimerait au niveau de votre bouche.
Pour le HPV, il faudrait des condylomes externes (sorte de verrues) qui se manifesteraient aussi autour de votre bouche.Ce serait inesthétique mais sans danger, et cela disparait spontanément en général.
Mais en aucun cas, il ne pourrait y avoir une infection dans la gorge par un HPV qui se manifeste pas des condylomes plans.
Pour toutes vos questions sur le VIH/sida, les IST et les hépatites, vous pouvez aussi :
- consulter notre site internet
- nous appeler au 0 800 840 800 (SIS) ou au 0 800 845 800 (HIS)
- nous contacter sur le Live Chat
- nous poser une question par mail
Avatar de l’utilisateur
Patrick789
Messages : 5
Inscription : dimanche 24 novembre 2019 9:42

Re: Cunnilingus : résumé ?

Message par Patrick789 » mercredi 27 novembre 2019 19:42

Sis8 a écrit :
mercredi 27 novembre 2019 18:44
Si on veut tout imaginer avec les IST c'est toujours possible de dire qu'il y a tous ces risques lors d'un cunnilingus :chaffole.png:

Mais, franchement pour attrapé une IST ainsi il faut vraiment avoir la scoumoune :onioneye:

Si vous êtes en contact avec un herpès, vous pourriez avoir un herpès qui s'exprimerait au niveau de votre bouche.
Pour le HPV, il faudrait des condylomes externes (sorte de verrues) qui se manifesteraient aussi autour de votre bouche.Ce serait inesthétique mais sans danger, et cela disparaît spontanément en général.
Mais en aucun cas, il ne pourrait y avoir une infection dans la gorge par un HPV qui se manifeste pas des condylomes plans.
Merci pour cette réponse qui apporte des précisions bien utiles (qu'on a du mal à trouver, d'ailleurs).
Donc pour qu'il y ait une transmission du HPV, il faut un contact avec les condylomes du/de la partenaire ?
Pareil pour l’herpès ? Je veux dire par là, si l'endroit où je pose ma langue est d'apparence clean, ça diminue les risques ?

Par contre, qu'en est-il de l'hépatite B ?
Avatar de l’utilisateur
Sis8
Modératrice
Messages : 3649
Inscription : jeudi 02 avril 2009 14:25
Contact :

Re: Cunnilingus : résumé ?

Message par Sis8 » samedi 30 novembre 2019 14:18

Oui il faut un contact direct avec des condylomes et une éruption d'herpès.

L'hépatite B peut se transmettre lors d'un cunnilingus si la personne est porteuse chronique du VHB et avec un virus actif.
Peut-être êtes-vous vacciné :onioninterrogatif:
Pour toutes vos questions sur le VIH/sida, les IST et les hépatites, vous pouvez aussi :
- consulter notre site internet
- nous appeler au 0 800 840 800 (SIS) ou au 0 800 845 800 (HIS)
- nous contacter sur le Live Chat
- nous poser une question par mail
Avatar de l’utilisateur
Patrick789
Messages : 5
Inscription : dimanche 24 novembre 2019 9:42

Re: Cunnilingus : résumé ?

Message par Patrick789 » samedi 30 novembre 2019 14:26

Non, il faut que je fasse le vaccin...Et tant qu'à faire je ferai celui du HPV en même temps (j'ai vu qu'ils pouvaient être combiné).
Seulement, pour que le vaccin soit efficace, il faut plusieurs mois et plusieurs injections, me semble-t-il...Donc, en attendant, prudence...

Dites-moi, une personne vaccinée VHB peut-elle transmettre le virus ? Je veux dire par là, il faut un temps pour que le corps vacciné neutralise le virus. Durant ce laps de temps, ce virus peut-il être transmis ?
Avatar de l’utilisateur
Sis14
Modératrice
Messages : 249
Inscription : mardi 22 septembre 2015 17:21
Contact :

Re: Cunnilingus : résumé ?

Message par Sis14 » samedi 30 novembre 2019 19:14

BOnjour,

En général, les personnes vaccinées sont immunisées 4 à 8 semaines après la dernière injection.

L’immunité est définie par un taux d’AC anti HBs > 10 UI/l, taux à vérifier pour être sure que la vaccination est opérante.

Globalement, on estime que 56% des individus sont protégés dès la 1ère injection, 80% à la

2ème, et 95% à la 3ème.
:chapeau01:
Pour toutes vos questions sur le VIH/sida, les IST et les hépatites, vous pouvez aussi :
- consulter notre site internet
- nous appeler au 0 800 840 800 (SIS) ou au 0 800 845 800 (HIS)
- nous contacter sur le Live Chat
- nous poser une question par mail
Avatar de l’utilisateur
Petitsucre
Messages : 1
Inscription : dimanche 26 janvier 2020 2:04

Re: Cunnilingus : résumé ?

Message par Petitsucre » dimanche 26 janvier 2020 2:45

Hello,

Je relance le sujet, mais existe-t-il un risque quand on reçoit un cunnilingus hors crise d’herpès de le refiler à notre partenaire au niveau de la bouche? Ou ne suis-je plus contagieuse à cette période là?
Avatar de l’utilisateur
Sis8
Modératrice
Messages : 3649
Inscription : jeudi 02 avril 2009 14:25
Contact :

Re: Cunnilingus : résumé ?

Message par Sis8 » dimanche 26 janvier 2020 14:34

Il faut avant tout rappeler que la transmission de l'herpès génital vers une manifestation labiale est extrêmement rare.

Si je comprends bien Petitsucre, vous êtes porteuse d'un herpès génital :humm:
Avez-vous des récurrences fréquentes ?

Il va être recommandé d'éviter qu'une personne vous fasse un cunnilingus au moment d'une récurrence symptomatique.
En ce qui concerne l'excrétion virale possible en dehors de symptômes, il est difficile d'imaginer que cela suffisse pour une transmission lors d'un cunnilingus.
Pour toutes vos questions sur le VIH/sida, les IST et les hépatites, vous pouvez aussi :
- consulter notre site internet
- nous appeler au 0 800 840 800 (SIS) ou au 0 800 845 800 (HIS)
- nous contacter sur le Live Chat
- nous poser une question par mail
Répondre