[Prévention des IST]

Ici on discute de prévention ou d'autres sujets d'ordre plus général
Répondre
Avatar du membre
Sis10
Modérateur-e
Messages : 432
Enregistré le : mardi 05 mai 2009 12:06
Contact :

[Prévention des IST]

Message par Sis10 » vendredi 20 août 2021 14:48

La majorité des cas d'IST sont asymptomatiques. Avoir une activité sexuelle régulière nécessite donc des dépistages réguliers, symptômes ou pas. Un délai de 6 semaines est recommandé pour balayer les IST. 3 mois pour comprendre les hépatites B et C.
Maintenant vous n'êtes pas obligé de faire des dépistages à chaque fois que vous avez des rapports sexuels. Vous pouvez en faire un de temps en temps en fonction de votre nombre de rencontres.
Pour toutes vos questions sur le VIH/sida et les hépatites, vous pouvez aussi :
- consulter notre site internet
- nous appeler au 0 800 840 800 (SIS) ou au 0 800 845 800 (HIS)
- nous contacter sur le Live Chat via notre site internet
- nous poser une question par mail
Avatar du membre
sauvenieresarte
Messages : 2202
Enregistré le : dimanche 13 février 2011 11:25
Localisation : Belgique

[Prévention des IST]

Message par sauvenieresarte » samedi 21 août 2021 9:52

@ Sis 10, auriez vous l’amabilité d’expliquer : «  la majorité des ist sont asymptomatiques «  ?

Merci beaucoup.
https://www.who.int/fr/news-room/fact-s ... ons-(stis)

Ce lien me semble éclairer mon manque d’info à ce sujet .
Avatar du membre
Sis10
Modérateur-e
Messages : 432
Enregistré le : mardi 05 mai 2009 12:06
Contact :

[Prévention des IST]

Message par Sis10 » samedi 21 août 2021 21:38

Statistiquement, la majorité des cas d'IST sont asymptomatiques ou difficilement identifiables. C'est pourquoi on parle bien d'infection (IST) et plus de maladies sexuellement transmissibles (MST). Cela veut dire qu'on peut être infecté sans être "malade" (sans avoir de symptômes).
Cela dépend des IST, des sexes et de la localisation de l'infection. Par exemple, une gonocoque génitale chez un homme est souvent symptomatique (écoulements, douleurs lors d'uriner). Alors qu'une chlamydia oropharyngée est rarement symptomatique (ou petite gêne non significative). C'est pourquoi on recommande de faire des dépistages régulièrement à partir du moment où on a une activité sexuelle, sans nécessairement attendre d'avoir des symptômes au risque de laisser une IST sans traitement.
Les retards de dépistage s'expliquent aussi par la croyance qu'il y aurait forcément des symptômes. Cela provoque des pertes de chance dans le traitement si l'infection s'est développée et a provoqué des complications médicales (HPV chez les femmes par exemple). Aussi, plus la durée entre l'infection et son diagnostic est longue et plus on a d'occasions de la transmettre.

Donc symptômes ou pas, activité sexuelle = dépistages. La régularité des dépistages, leur type et la spécialité du professionnel dépendront évidemment des pratiques et du nombres de rencontres.
Pour toutes vos questions sur le VIH/sida et les hépatites, vous pouvez aussi :
- consulter notre site internet
- nous appeler au 0 800 840 800 (SIS) ou au 0 800 845 800 (HIS)
- nous contacter sur le Live Chat via notre site internet
- nous poser une question par mail
Avatar du membre
sauvenieresarte
Messages : 2202
Enregistré le : dimanche 13 février 2011 11:25
Localisation : Belgique

[Prévention des IST]

Message par sauvenieresarte » dimanche 22 août 2021 16:35

Merci bcp . Quelles maladies asymptomatiques chez l’homme est il intéressant de dépister ( activité sexuelle régulière ).

Le but de ces dépistages est le traitement des pathologies pour éviter de nouvelles infections , un autre moyen de combattre les épidémies si j’entends bien .

Je me demande pourquoi les pouvoirs publics n’encouragent pas plutôt des comportements plus responsables plutôt que d’inciter à des dépistages sans fin dans certains cas .

Merci beaucoup
Avatar du membre
Sis10
Modérateur-e
Messages : 432
Enregistré le : mardi 05 mai 2009 12:06
Contact :

Re: [Prévention des IST]

Message par Sis10 » dimanche 22 août 2021 19:01

sauvenieresarte a écrit :
dimanche 22 août 2021 16:35
Merci bcp . Quelles maladies asymptomatiques chez l’homme est-il intéressant de dépister ( activité sexuelle régulière ).
On recommande un dépistage complet des IST. Les HSH (hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes) ayant des rapports anaux sont aussi encouragés à consulter un proctologue pour dépister d'éventuelles lésions dues aux HPV.
sauvenieresarte a écrit :
dimanche 22 août 2021 16:35
Le but de ces dépistages est le traitement des pathologies pour éviter de nouvelles infections , un autre moyen de combattre les épidémies si j’entends bien .
Effectivement, c'est pour cela que le dépistage est aussi compris comme une stratégie de prévention.
sauvenieresarte a écrit :
dimanche 22 août 2021 16:35
Je me demande pourquoi les pouvoirs publics n’encouragent pas plutôt des comportements plus responsables plutôt que d’inciter à des dépistages sans fin dans certains cas .
Au contraire, j'ai plutôt l'impression que les discours publics ou généraux sur la santé sexuelle se résument souvent au fait de porter un préservatif. Si cela était suffisant ou si cela fonctionnait, il n'y aurait pas 6000 découvertes de séropositivité par an en France.

Sachant que la majorité des personnes ne se dépistent pas assez souvent, je considère que des dépistages réguliers sont un comportement responsable. C'est aussi un levier important de la lutte contre le VIH puisque les contaminations se font majoritairement pendant la primo-infection (entre la contamination et le diagnostic/traitement).

Les trois objectifs de l'ONUSIDA pour enrayer l'épidémie reposent sur le dépistage, la mise sous traitement et l'indétectabilité.
Pour toutes vos questions sur le VIH/sida et les hépatites, vous pouvez aussi :
- consulter notre site internet
- nous appeler au 0 800 840 800 (SIS) ou au 0 800 845 800 (HIS)
- nous contacter sur le Live Chat via notre site internet
- nous poser une question par mail
Avatar du membre
sauvenieresarte
Messages : 2202
Enregistré le : dimanche 13 février 2011 11:25
Localisation : Belgique

Re: [Prévention des IST]

Message par sauvenieresarte » dimanche 22 août 2021 20:57

Sis10 a écrit :
dimanche 22 août 2021 19:01


Au contraire, j'ai plutôt l'impression que les discours publics ou généraux sur la santé sexuelle se résument souvent au fait de porter un préservatif. Si cela était suffisant ou si cela fonctionnait, il n'y aurait pas 6000 découvertes de séropositivité par an en France.

Sachant que la majorité des personnes ne se dépistent pas assez souvent, je considère que des dépistages réguliers sont un comportement responsable. C'est aussi un levier important de la lutte contre le VIH puisque les contaminations se font majoritairement pendant la primo-infection (entre la contamination et le diagnostic/traitement).

Les trois objectifs de l'ONUSIDA pour enrayer l'épidémie reposent sur le dépistage, la mise sous traitement et l'indétectabilité.
Merci pour cette argumentation . J'apporte une simple réflexion qui peut-être n'est fondée que sur des impressions.

Les paradoxes ne semblent pas poser de problème, ils cohabitent.
J'ignore pourquoi ce discours de prévention n'atteint pas son objectif, alors que le diagnostic de séropositivité fait tellement peur. Dans le concret, dans le milieu gay (saunas, bars, etc.), il est possible et permis de jeter un voile sur tout ce qui peut protéger . Le bareback, le chemsex se portent bien, certains établissements ne fournissent pas de préservatifs gratuits. Les questionnements des jeunes gays n'ont pas changé ; même si certains connaissent bien les modes de transmission, ils ne s'y appliquent pas nécessairement.

Il m'a fallu du temps avant de comprendre que la prep était une bonne idée : je ne pouvais pas imaginer qu'on prenne des antiviraux toxiques pour le corps en prévention. La prise d'antiviraux n'a rien de banal sur le long terme : prendre des médicaments qui peuvent rendre malade pour ne pas être malade d'une maladie qu'on semble banaliser . Traitements faciles, liberté grâce à l'indétectabilité, espérance de vie identique d'un côté mais précarisation, comorbidités, isolement, dépression, résistances de l'autre.

Tout récemment à Cologne, les grands saunas gays ont pu rouvrir leurs portes, puis fermer, puis rouvrir (corona). ; je n'ai jamais entendu parler de fermeture d'établissements connus pour toutes les pratiques à risques qui y ont lieu. Depuis les années 85, je n'ai observé aucune modification des comportements à risques ni de sanctions à propos de ces comportements à risques. A combien se monte la sanction pour le non port d'un masque dans une gare ?

Dans le concret également, lors du suivi des personnes séropositives, l'infectiologue ne propose pas nécessairement de dépistage des ist.
Avatar du membre
seben
Messages : 5174
Enregistré le : mardi 22 octobre 2013 20:54
Localisation : le longeron maine et loire

Re: [Prévention des IST]

Message par seben » dimanche 22 août 2021 21:21

sauvenieresarte a écrit :
dimanche 22 août 2021 20:57
Dans le concret également, lors du suivi des personnes séropositives, l'infectiologue ne propose pas nécessairement de dépistage des ist.
Oui c'est un comble, les personnes sous prep ont un meilleur suivi pour les ist que nous et tous les 3 mois
Ce qui ne me tue pas, me rend plus fort
Avatar du membre
Sis10
Modérateur-e
Messages : 432
Enregistré le : mardi 05 mai 2009 12:06
Contact :

Re: [Prévention des IST]

Message par Sis10 » lundi 23 août 2021 15:34

@sauvenieresarte

La tentation de la pénalisation des "comportements à risque" est une pente glissante vers la criminalisation de la transmission du VIH et donc des populations clés (criminalisation de l'homosexualité pour reprendre votre exemple des saunas... Cela donne une bonne excuse aux autorités pour faire des descentes dans les lieux de convivialité gay...).

Les pays qui ont emprunté cette voie ont vu la situation épidémique s'empirer car elle éloigne les populations du soin. La philosophie des associations de lutte contre le sida est celle de la Réduction des Risques (RdR).

C'est-à-dire accompagner de façon non jugeante les personnes dans la réalité de leurs pratiques et de leur contexte de vie.

Vous dîtes bien que "même si certains connaissent bien les modes de transmission, ils ne s'y appliquent pas nécessairement."
Le militantisme cherche précisément à répondre à ce problème en s'interrogeant sur : accès à l'information, accès aux soins, quelles barrières à la prévention, quelles vulnérabilités chez les personnes, socio-économiques, psychologiques...

C'est aussi ce à quoi répond la Prep : On a démontré la chute du nombre de contaminations grâce à la Prep dans plusieurs régions du monde. Cela veut dire que le préservatif comme outil de prévention ne suffit pas. On peut donc marteler en vain aux personnes qu'il faut porter le préservatif ou leur proposer des solutions adaptées à leur situation. Et il vaut mieux que des personnes prennent des antirétroviraux pendant qu'ils ont des rapports sexuels plutôt qu'ils deviennent séropositifs et en prennent toute leur vie.

@seben

Effectivement c'est un vrai axe de plaidoyer. Les dépistages tous les 3 mois pourraient convenir à beaucoup de PVVIH, d'autant plus que le TasP peut avoir les mêmes effets que la Prep sur le non port du préservatif. Ceci dit c'est peut-être plus le cas pour les PVVIH suivies en ville... Sachant qu'on les encourage à avoir un médecin traitant pour le suivi, c'est peut-être la raison pour laquelle il y a peu de mobilisation sur ce sujet "Si vous n'êtes pas assez dépisté à l'hôpital, demandez à votre médecin traitant." (Or on sait que beaucoup de PVVIH n'en ont pas)
Pour toutes vos questions sur le VIH/sida et les hépatites, vous pouvez aussi :
- consulter notre site internet
- nous appeler au 0 800 840 800 (SIS) ou au 0 800 845 800 (HIS)
- nous contacter sur le Live Chat via notre site internet
- nous poser une question par mail
Avatar du membre
sauvenieresarte
Messages : 2202
Enregistré le : dimanche 13 février 2011 11:25
Localisation : Belgique

Re: [Prévention des IST]

Message par sauvenieresarte » lundi 23 août 2021 17:30

Merci pour vos explications sur un sujet aussi important que pointu.

- Il doit y avoir certaines barrières pour que le discours de la prévention soit si mal entendu, voire délaissé en toute connaissance .
On dirait que certains préfèrent encore devenir séropositifs que de se protéger . Pourquoi voudrait on devenir séropositif ? La question est philosophique et légitime.

- J’ignorai que la non criminalisation d' endroits connus gays était une politique voulue . Dans le cadre du covit , des descentes de police ont eu lieux effectivement dans le milieu gay qui a reçu de lourdes amendes pour non respect des règles covit . Un esprit de pénalisation des comportements à risques chez les gays nuirait très probablement injustement à l'ensemble des libertés acquises, une stigmatisation des personnes séropositives et à des abus. Ces milieux à risques ne constituent en rien un reflet des majorités. Mieux vaut être bienveillant puisqu'on a probablement que des statistiques assez discutables.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Discussion:Barebacking Un article comme un autre.
Les articles sur Seronet ne parlent en général pas de ces sujets , ils se concentrent sur la séropositivité , avec beaucoup de documents, de liens , etc . Reste que l'information y est abondante et facile à trouver.

- Relativement au dépistage des ist chez les personnes séropositives en Belgique . En fonction et du patient et de l’infectiologue , le dépistage peut être demandé sans problème . Le suivi par des médecins traitants n’est pas courant. Si je prends le cas de mon médecin traitant , elle m’avoue ne pas connaître ce sujet , je la comprends . Je préfère d'ailleurs un suivi pointu par un infectiologue compétent.

-Remerciements et petits constats : Vos explications sont très intéressantes et induisent le questionnement.
Il y a quelques années, une rubrique était réservée aux homosexuels mais était peu fréquentée d'où sa suppression). Je trouve qu’il est important de pouvoir poser des questions sur les politiques de santé , sur les comportements. Des débats avaient été commencés mais les participants peu nombreux .
D'autres rubriques ont aussi été supprimées (boîte à lettres, etc;) : elles contribuaient à la convivialité.


Ici , plate forme de prévention , je ne me sens pas tenu au courant des grands axes de la prévention, documents à l’appui . Les moyens ne sont peut-être pas suffisants.

Il faut que j’interroge des personnes telles que vous pour obtenir de l'information substantielle sur ce forum , ce qui est magnifique à souligner mais dommage qu'il faille à ce point chercher et interroger.
L'information substantielle est obtenue sans aucune difficulté sur le forum Traitements et suivi.





-
Avatar du membre
sauvenieresarte
Messages : 2202
Enregistré le : dimanche 13 février 2011 11:25
Localisation : Belgique

Re: [Prévention des IST]

Message par sauvenieresarte » lundi 23 août 2021 21:13

Avatar du membre
Sis10
Modérateur-e
Messages : 432
Enregistré le : mardi 05 mai 2009 12:06
Contact :

Re: [Prévention des IST]

Message par Sis10 » lundi 23 août 2021 21:36

sauvenieresarte a écrit :
lundi 23 août 2021 17:30
Pourquoi voudrait on devenir séropositif ?
Oh vous exagérez... C'est comme si on disait que les personnes qui ne portent pas de préservatif veulent des enfants... Les choses sont plus compliquées. On ne peut pas réduire un rapport sexuel aux IST. C'est penser la sexualité des personnes en courbes épidémiologiques. C'est comme si on réfléchissait la vie humaine en terme de taux de natalité et taux de mortalité. Heureusement que ce n'est pas que cela.
sauvenieresarte a écrit :
lundi 23 août 2021 17:30
j’ignorai que la non criminalisation des endroits connus gays etait une politique voulue .
Cela peut être le cas dans certains pays, question de droits humains. Ceci dit, il arrive aussi en France que la police fasse des descentes dans des locaux associatifs. https://technoplus.org/actualites/3154- ... ue-penser/
sauvenieresarte a écrit :
lundi 23 août 2021 17:30
relativement au dépistage des ist chez les personnes séropositives en Belgique, en fonction et du patient et de l’infectiologue , le dépistage peut être demandé sans problème .
En France, quand on entre dans la phase chronique de l'infection à VIH, on a un rdv tous les 6 mois, c'est-à-dire 2 fois par an. C'est à cette occasion qu'on fait les analyses et les dépistages. Les PVVIH qui ont une activité sexuelle se font dépister (à moins que l'infectiologue passe à côté). Le problème est surtout la fréquence de ces dépistages comme le soulignait @Seben. Si on a une activité sexuelle régulière avec plusieurs partenaires, se faire dépister tous les 3 mois, comme les personnes sous Prep, serait largement plus adapté.
sauvenieresarte a écrit :
lundi 23 août 2021 17:30
Les articles sur seronet ne parlent en général pas de ces sujets , ils se concentrent sur la séropositivité , avec beaucoup de documents, de liens , etc .
Sur le lien entre politiques publiques et santé communautaire, vous pouvez jeter un œil sur les Rapports Discriminations de Aides, publiés chaque année : https://www.aides.org/publication/rappo ... tions-2020
sauvenieresarte a écrit :
lundi 23 août 2021 17:30
D'autres rubriques ont aussi été supprimées (boîte à lettres, etc;) : elles contribuaient à la convivialité.
Ce qui est sûr c'est que vous connaissez le forum depuis plus longtemps que moi :huhu:
sauvenieresarte a écrit :
lundi 23 août 2021 17:30
Il faut que j’interroge des personnes telles que vous pour obtenir de l'information substantielle sur ce forum
A force de répéter la même chose on en oublie peut-être que les "sis" ont plus de choses à dire que "risque faible" :lol:
Si vous êtes en besoin d'informations de qualité, vous connaissez peut-être l'association Actions Traitements ? https://www.actions-traitements.org/
Pour toutes vos questions sur le VIH/sida et les hépatites, vous pouvez aussi :
- consulter notre site internet
- nous appeler au 0 800 840 800 (SIS) ou au 0 800 845 800 (HIS)
- nous contacter sur le Live Chat via notre site internet
- nous poser une question par mail
Avatar du membre
sauvenieresarte
Messages : 2202
Enregistré le : dimanche 13 février 2011 11:25
Localisation : Belgique

Re: [Prévention des IST]

Message par sauvenieresarte » lundi 23 août 2021 22:06

Sis10 a écrit :
lundi 23 août 2021 21:36
sauvenieresarte a écrit :
lundi 23 août 2021 17:30
Pourquoi voudrait on devenir séropositif ?
Oh vous exagérez... C'est comme si on disait que les personnes qui ne portent pas de préservatif veulent des enfants... Les choses sont plus compliquées. On ne peut pas réduire un rapport sexuel aux IST. C'est penser la sexualité des personnes en courbes épidémiologiques. C'est comme si on réfléchissait la vie humaine en terme de taux de natalité et taux de mortalité. Heureusement que ce n'est pas que cela.

J'exagère peut-être. C'est pourtant une des questions que le centre de référence Saint Pierre à Bruxelles donnait aux personnes en 1996

A force de répéter la même chose on en oublie peut-être que les "sis" ont plus de choses à dire que "risque faible" :lol:
Si vous êtes en besoin d'informations de qualité, vous connaissez peut-être l'association Actions Traitements ?
https://www.actions-traitements.org/
Ca, c'est un rôle que vous devriez peut-être changer :sourire: Un rôle n'est pas figé dans des habitudes qui peuvent devenir très monotones

Oui, j'aime beaucoup Actions Traitemets ; Séronet publie tous les nouveaux articles ; l'information est très importante.
Avatar du membre
Sis2
Administrateur-e
Messages : 12050
Enregistré le : lundi 20 mars 2006 11:20
Localisation : France
Contact :

Re: [Prévention des IST]

Message par Sis2 » mercredi 01 septembre 2021 9:33

Au cas où vous ne le sauriez pas déjà, SIS Association a un site destiné aux PVVIH :
https://www.sidainfoplus.fr/

Les articles ne sont pas trop techniques afin de rester compréhensibles pour la plupart des personnes.

Dans la mesure de mes possibilités, SIS fait aussi des livetweets sur certaines conférences, colloques.
Comme tout le monde n'a pas Twitter, ces LT donnent en général lieu à une retranscription ultérieure pour une diffusion interne à l'association mais on peut réfléchir à une diffusion en externe sous une forme ou une autre.
Pour toutes vos questions sur le VIH/sida et les hépatites, vous pouvez aussi :
- consulter notre site internet
- nous appeler au 0 800 840 800 (SIS) ou au 0 800 845 800 (HIS)
- nous contacter sur le Live Chat via notre site internet
- nous poser une question par mail
Avatar du membre
sauvenieresarte
Messages : 2202
Enregistré le : dimanche 13 février 2011 11:25
Localisation : Belgique

Re: [Prévention des IST]

Message par sauvenieresarte » mercredi 01 septembre 2021 16:20

https://www.sidainfoplus.fr/

J'ai déjà vu ce site, oui.
Il est plus destiné à des personnes au début de leur séropositivité, quand on recherche des informations générales. Il me semble.

Il est certain que les rapports de colloques sont très importants à consulter pour toute personne intéressée par le vih.
Avatar du membre
Sis2
Administrateur-e
Messages : 12050
Enregistré le : lundi 20 mars 2006 11:20
Localisation : France
Contact :

Re: [Prévention des IST]

Message par Sis2 » vendredi 03 septembre 2021 9:05

Votre remarque sur notre site Sida Info plus est très intéressante.

A part des retours de colloques, symposium et autres événements médical, qu'est-ce qui vous semblerait pertinent ou à mettre à jour sur ce site ?
Je ne parle pas de l'architecture globale mais plutôt des articles, sachant que ce site s'adresse à tous les PVVIH, pas uniquement à ceux qui sont déjà bien informés.
Pour toutes vos questions sur le VIH/sida et les hépatites, vous pouvez aussi :
- consulter notre site internet
- nous appeler au 0 800 840 800 (SIS) ou au 0 800 845 800 (HIS)
- nous contacter sur le Live Chat via notre site internet
- nous poser une question par mail
Répondre