2 mois après rapport risqué toujours des symptômes...

Infections Sexuellement Transmissibles (IST, MST) : transmission, symptômes, dépistages, traitements.
Répondre
Avatar du membre
Jeune et Inconscient
Messages : 4
Enregistré le : mardi 08 septembre 2020 1:03

2 mois après rapport risqué toujours des symptômes...

Message par Jeune et Inconscient » mardi 08 septembre 2020 2:27

:triste: Bonjour/Bonsoir.
Alors voilà je me lance... (premier post depuis "l'accident") Le 8 Juillet (il y a donc 2 mois) j'ai eu un rapport avec une personne vraiment pas clean dont je ne connais pas le statue VIH ou autre IST en tout genre. Durant ce rapport la personne m'a pratiqué une fellation non protégée et une pénétration anal qui j'espère du fond du coeur (rapport anal très bref mais quand même) a été protégé. J'étais sous ce soir là.. les souvenirs sont donc floues. Le lendemain du drame.. Je me suis réveillé avec des rougeurs sur le gland et au niveau de l'urètre, Je prend rdv en visio (pour avoir un avis médical le plus rapidement possible) avec mon médecin paniqué et lui explique la situation et son contexte dont mes regrets , il me dit donc de ne pas stressé et d'effectuer les tests (chlamydia, gonocoque, vih, syphillis, ecbu, hepatite B/C) qu'il m'a prescrits mais me dit aussi de patienter une semaine, pour apparemment être sûr que les résultats ne soit pas de faux negatifs. Bref, je vous laisse imaginer mon état durant les jours d'attente qui ont suivi. Bon vient le 3 ou 4ème jour d'attente et je me rend compte que j'ai des symptômes dont douleurs et grattement au niveau de l'urètre et de l'anus mais pas d'écoulement. Paniqué et complètement engouffré dans une spirale psychotique, je prend rdv avec un proctologue (j'ai tout de même réussi à chopé un rdv dans les jours qui suivent.. mois de juillet j'imagine) que je vais donc consulter, il ne voit rien de spécial mais me voit tout de même complètement désemparé, il décide donc de contacter un infectiologue qui au vu de la situation me prescrit 1 dose unique IM de rocephine 500 et Doxycicline 100 mg 2xJ pendant 1 semaine ainsi qu'une ordonnance pour les relances de tests (6 semaines) pour VIH syphillis Hepatite B/C. Moi tout joyeux et naïf me dit joix et bonheur enfin des antibiotiques que je puisse passé à autre chose mais le problème est que si désespéré j'ai commencé le traitement avant les tests... quelques jours plus tard après tests effectués ; tous negatifs forcément. Mais toujours cette sensation de picotement et douleur pour l'urètre et l'anus malgré le traitement. Je décide donc de consulter un urologue et devinez quoi je trouve aussi un rdv dans les jours qui suivent super ! À ce moment là j'avais constaté l'apparition d'une sorte de lésion blanche visible avec un flash en ouvrant l'urètre située au niveau du frein. L'urologue ne voit rien et me dit que je suis trop anxieux, j'omnis de lui préciser ma constation de cette lesion au vu de ces dires qui mon réconforter.
À ce moment là on est à 2 semaines après le rapport (Oui il s'en est passé des choses)..
Avatar du membre
Jeune et Inconscient
Messages : 4
Enregistré le : mardi 08 septembre 2020 1:03

Re: 2 mois après rapport risqué toujours des symptômes...

Message par Jeune et Inconscient » mardi 08 septembre 2020 2:27

Je pars donc en vacances avec des amis pour 2 semaines avec cette constante épée Damoclés que je n'arrive pas retirer.. super les vacs. Bien sûr pas d'amélioration durant ces 2 semaines et moralement c'est dur. Ah oui et j'ai chopé le COVID pendant ces vacances au passage, au point où on en est de tout façon. Du coup j'attends avec impatience la date pour effectuer mes relances de tests de 6 semaines, les symptômes empire plus douleureux et constant. Une fois ces tests fait MIRACLE negatifs ! Super mais ?.. Quesque j'ai alors ? Je vais donc revoir mon doc qui me prescrits  de nouveau Chlamydia, Gonocoque ainsi que Micoplasme au cas où (Un bon doc tout de même). J'effectue ces tests et je vous laisse devinez... Negatifs... donc voilà j'ai revu mon doc lautre jour et il me dit que je devrais de nouveau consulter les spécialistes histoires d'être sûr car luibpense que je n'ai rien. 18 septembre pour proctologue et 1 octobre pour uro.. je ne peux pas attendre autant. Et forcément après ce rdv le doc (le 4/09) les symptômes ce sont intensifier.. et puis mince j'aimerai pouvoir m'investir à fond dans mon BTS quoi ! Donc je pense prendre rdv au CEGIDD parce que là... je ne sais plus quoi faire.
Donc je résume : actuellement 2 mois après ce fameux rapport voici mes symptômes : Lésion toujours apparente dans l'urètre, douleurs et picotement urètre, gland fripé quand tripoté.. 1 fois sur 2 douleurs mictionelles, douleurs testicules, Grattement et douleurs anus, potentiel ganglion au niveau de l'aine et de la gorge.. en sachant que ce soir les symptômes s'intensifie je dois trop y penser.. mais bon tout de même au bout de 2 mois on commence à s'y faire et ce soir c'est hard pour les douleurs de l'urètre..
Si jamais vous avez besoin de précisions je vous repondrais avec plaisirs.. peut-être trouvez vous ce que j'ai..
Merci infiniment d'avoir tout lu.. quelle galère cette histoire.
Je pense agir aussi  avec trop d'impulsion.. je pense que si j'aurais moins paniqué au début tout ça aurait déjà été tiré au claire.. merci encore.
Avatar du membre
Jeune et Inconscient
Messages : 4
Enregistré le : mardi 08 septembre 2020 1:03

Re: 2 mois après rapport risqué toujours des symptômes...

Message par Jeune et Inconscient » mardi 08 septembre 2020 2:43

Bon je viens de vérifier, j'ai comme des boules au niveau du pubis sous la peau.. je pense que ce sont des ganglions ?.. Merci de me le confirmer.
Aufaite j'ai 20 ans et je vis seul avec tout ça depuis 2 mois je ne veux pas en parler à mes parents.. situation trop invraisemblable.
Heureusement que j'ai mon petit chat.. 🤦‍♂️ enfin bref merci de répondre grosse détresse comme vous pouvez le constater.
Avatar du membre
seben
Messages : 3925
Enregistré le : mardi 22 octobre 2013 20:54
Localisation : le longeron maine et loire

Re: 2 mois après rapport risqué toujours des symptômes...

Message par seben » mardi 08 septembre 2020 2:51

Stress+culpabilité = somatisation.

Tu as décidé de faire n'importe quoi et bien continue.

Et pitié, faut arrêter avec le mot clean, je suis séropositif et je suis clean, je me lave....mdrrrr. putain de préjugé
Ce qui ne me tue pas, me rend plus fort
Avatar du membre
Jeune et Inconscient
Messages : 4
Enregistré le : mardi 08 septembre 2020 1:03

Re: 2 mois après rapport risqué toujours des symptômes...

Message par Jeune et Inconscient » mardi 08 septembre 2020 16:46

Quand j'ai dis pas clean je parle de la personne en question, pas des seropositif en général je te rassure et je suis septique pour la somatisation, je vais au cegidd Vendredi.
Avatar du membre
Sis8
Modératrice
Messages : 3943
Enregistré le : jeudi 02 avril 2009 14:25
Contact :

Re: 2 mois après rapport risqué toujours des symptômes...

Message par Sis8 » mercredi 09 septembre 2020 16:48

Ce que vous appelez un "drame" c'est une fellation reçue et une pénétration anale brève avec préservatif. :onionsaipa:
Si cela est la situation la plus dramatique de votre vie, tant mieux :wink:

Et pour cela vous avez eu de très nombreux RDV médicaux, des traitements (sans doute inutiles) et des analyses qui confirment que vous n'avez pas d'IST. :zen10:

Au CeGIDD, où vous allez vendredi, ce serait surtout intéressant de voir si il y a des consultations psychologiques dans ce service. A vous lire il semble nécessaire de vous faire accompagner, le problème n'est pas "médical". :hein04:
Pour toutes vos questions sur le VIH/sida, les IST et les hépatites, vous pouvez aussi :
- consulter notre site internet
- nous appeler au 0 800 840 800 (SIS) ou au 0 800 845 800 (HIS)
- nous contacter sur le Live Chat
- nous poser une question par mail
Avatar du membre
Rane
Messages : 29
Enregistré le : jeudi 02 juillet 2020 5:55

Re: 2 mois après rapport risqué toujours des symptômes...

Message par Rane » dimanche 13 septembre 2020 11:07

Un rapport anal reçu où la personne "espère qu'il y a avait un préservatif" dit qu'elle était "sous..." et appelle ça un drame, j'aurais tendance à me dire que c'était pas forcément un rapport consenti. Il faudrait voir si "jeune et inconscient" repasse par là pour confirmer ou infirmer ma supposition.
J'espère que la consultation au cegidd pourra rassurer :)
Répondre