PREP : Qui est concerné ?

Transmission, symptômes, dépistage, traitement d'urgence (TPE) infection à #VIH, Virus de l'Immunodéficience Humaine
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Mougli
Messages : 129
Inscription : samedi 10 octobre 2015 18:56
Age : 41

PREP : Qui est concerné ?

Message par Mougli » vendredi 23 octobre 2015 10:51

Bonjour,

Je voudrais lancer une discussion sur la prep pour savoir qui serait concerné. Je sais que ce n'est pas encore à l'ordre du jour puisque ce n'est pas officiel mais ça va arriver bientôt je crois et je vois déjà souvent dans le milieu gay des gens qui prennent ce traitement préventif à certaines occasions.

J'ai appelé la ligne et l'écoutante m'a dit que ne seraient concernées (probablement en tous cas, on verra) que les personnes qui prennent des risques du type pénétration anale ou vaginale sans capote dans les milieux gay ou dans la prostitution.

Je m'interroge sur moi : j'ai des partenaires multiples comme beaucoup de gays, je suis vraiment très attentif à la protection, mais il m'arrive parfois de faire des fellations sans éjaculation et quand ma muqueuse buccale est en bon état. L'écoutante m'a dit que je ne serais pas concerné par la prep et qu'il suffit que je me fasse tester tous les 6 mois...

Après coup, j'ai réfléchi. Déjà j'ai regardé à nouveau les FAQ et l'interview radio qui dit quand même que l'on prend un risque (très faible) en suçant. Que va-t-il se passer avec la prep ? Ceux qui prennent des risques importants (pénétrations dans capote) vont pouvoir se protéger de la contamination avec la prep, et ceux qui sont comme moi vont devoir se contenter d'un test tous les 6 mois avec un risque potentiel ?

Ca m'interroge beaucoup. Je me demande si je ne vais pas demander à prendre une prep pour certaines occasions pour me protéger de ce risque faible contre la fellation et ainsi éviter de stresser tous les 6 mois lors du test ...

J'en suis là de ma réflexion, j'aurais aimé avoir des témoignages, réponses etc.

Merci :chapeau01:
Avatar de l’utilisateur
Sis8
Modératrice
Messages : 3458
Inscription : jeudi 02 avril 2009 14:25
Contact :

Re: PREP : Qui est concerné ?

Message par Sis8 » vendredi 23 octobre 2015 13:23

Vous pouvez consulter l'avis des experts dans le rapport Morlat.
La discussion est ouverte :chinois:

https://www.sida-info-service.org/sites ... 091015.pdf
Pour toutes vos questions sur le VIH/sida, les IST et les hépatites, vous pouvez aussi :
- consulter notre site internet
- nous appeler au 0 800 840 800 (SIS) ou au 0 800 845 800 (HIS)
- nous contacter sur le Live Chat
- nous poser une question par mail
Avatar de l’utilisateur
Mougli
Messages : 129
Inscription : samedi 10 octobre 2015 18:56
Age : 41

Re: PREP : Qui est concerné ?

Message par Mougli » samedi 24 octobre 2015 15:51

Merci pour le lien.

Donc à lire ce rapport je ne suis pas concerné. Et je reconnais que ca m'embête.
C'est bizarre, est ce que les personnes concernées (celles qui prennent volontairement des risques) vont accepter de prendre des médocs qui peuvent leur donner la nausée et la diarhée alors qu'elles pourraient mettre des capotes ? Je crois plutôt que les personnes qui vont demander la prep sont celles qui veulent être protégées du VIH le plus efficacement possible ... Donc celles qui se protègent déjà mais qui peuvent avoir des relations sexuelles avec des séropositifs potentiels (la plupart des gays en général quoi).

Personne d'autre que moi ne se pose la question ?
Anonyme20397

Re: PREP : Qui est concerné ?

Message par Anonyme20397 » dimanche 25 octobre 2015 17:13

En general les hétérosexuels ne se sentent pas concernés. Sauf les névrosés du VIH qui eux baiseraient en scaphandre.

Et chez les gays c'est l'omerta....

La prévention est minable pour la capote, alors pour le PrEP, je me demande à quoi on va avoir droit....

Effectivement ce ne sont pas des molécules anodines.

La PrEP est un moyen de plus de protection comme le préservatif féminin dont personne ne parle.

Si tu ne te sens pas concerné par ce moyen, utise celui qui te convient le mieux.
Avatar de l’utilisateur
Mougli
Messages : 129
Inscription : samedi 10 octobre 2015 18:56
Age : 41

Re: PREP : Qui est concerné ?

Message par Mougli » dimanche 25 octobre 2015 19:27

parlotte a écrit : Si tu ne te sens pas concerné par ce moyen, utise celui qui te convient le mieux.
C'est pas que je ne sente pas concerné, c'est que selon le rapport je ne le suis pas, d'après ce que je comprends. Et pourtant j'aurais vraiment été tenté d'utiliser ce moyen pour avoir un peu plus d'oxygène dans mes pratiques sexuelles. Car quoi qu'on en dise, le fait de se protéger le mieux possible du VIH frustre forcemment un peu les gens dans leurs pratiques. En plus on est pas à l'abri d'un accident (rupture de capote par exemple, même si dans ce cas là il y a le TPE). Quelques exemples : je suis plusieurs fois passé à côté de plusieurs occasions parce que j'avais des capotes mais pas assez de gel, parce qu'il faisait trop sombre, parce que je m'étais brossé les dents deux heures avant etc. Du coup la prep viendrait donner un peu de légèreté à tout ça.
Avatar de l’utilisateur
sauvenieresarte
Messages : 1785
Inscription : dimanche 13 février 2011 12:25
Age : 45
Localisation : Belgique

Re: PREP : Qui est concerné ?

Message par sauvenieresarte » dimanche 25 octobre 2015 20:51

Dans la vie, on ne peut pas tout avoir... car c'est bien ce que tu voudrais : ça n'existe pas.
;)
Ceci dit, crois-tu vraiment que prendre une tri en prévention soit "la" solution à long terme ?
Avatar de l’utilisateur
sauvenieresarte
Messages : 1785
Inscription : dimanche 13 février 2011 12:25
Age : 45
Localisation : Belgique

Re: PREP : Qui est concerné ?

Message par sauvenieresarte » dimanche 25 octobre 2015 21:05

Prendre une tri n'a rien d'anodin. Prendre du plaisir,c'est bien.
Prendre une tri pour avoir du plaisir ne peut pas s'inscrire dans la durée, les prescriptions à gogo.
Prendre une tri : ce n'est pas du grand n'importe quoi. Est-ce surprenant si les experts la réservent à des cas précis ? :hein38:
Avatar de l’utilisateur
Mougli
Messages : 129
Inscription : samedi 10 octobre 2015 18:56
Age : 41

Re: PREP : Qui est concerné ?

Message par Mougli » dimanche 25 octobre 2015 22:05

sauvenieresarte a écrit :Dans la vie, on ne peut pas tout avoir... car c'est bien ce que tu voudrais : ça n'existe pas.
;)
J'espère bien que ça existera un jour et le plus tôt possible : un traitement permettant d'éliminer le virus, un vaccin, un truc préventif etc. Et ça avance quand même.

Mais je vois ce que tu veux dire. Tu dis que c'est une tri thérapie ? Je croyais que c'était un traitement moins fort et plus facilement supportable qu'une TPE par exemple ? (Surtout si elle n'est prise que ponctuellement)
Avatar de l’utilisateur
sauvenieresarte
Messages : 1785
Inscription : dimanche 13 février 2011 12:25
Age : 45
Localisation : Belgique

Re: PREP : Qui est concerné ?

Message par sauvenieresarte » lundi 26 octobre 2015 13:51

Si Truvada est pris seul, c'est une bithérapie...c'est quand même une association d'ARV. Même si c'est ponctuel (heureusement), ces chimies n'ont rien d'anodin...
Je sais que c'est ponctuel, que ce n'est pas un traitement sur la durée. Chaque personne aura un avis sur ce sujet.
Les personnes séropositives craignent les effets secondaires des Antirétroviraux, les personnes qui sont amateurs de Prep ne semblent pas connaître les effets potentiels des antirétroviraux...ce n'est pas négligeable.

bon, encore une fois, chacun son avis ;)
Avatar de l’utilisateur
Mougli
Messages : 129
Inscription : samedi 10 octobre 2015 18:56
Age : 41

Re: PREP : Qui est concerné ?

Message par Mougli » lundi 26 octobre 2015 14:52

Et par exemple , pour deux ou trois traitements par an, est-ce-que l'on sait quels peuvent être les effets indésirables ? (Question peut être un peu trop précise)
Anonyme20397

Re: PREP : Qui est concerné ?

Message par Anonyme20397 » lundi 26 octobre 2015 15:56

Tout va dépendre de ton organisme. Tout va dépendre du temps de prise.
Les corps ne réagissent pas tous de la même façon devant le même traitement.
Lis la rubrique effets secondaires de la notice du Truvada, elle se trouve facilement sur le net, tu auras une idée des possibles problèmes.
Avatar de l’utilisateur
Mougli
Messages : 129
Inscription : samedi 10 octobre 2015 18:56
Age : 41

Re: PREP : Qui est concerné ?

Message par Mougli » lundi 26 octobre 2015 16:37

Ok je viens de regarder et ça me semble bien lourd et complexe... Je n'ai pas vu d'indication sur des effets secondaires pour des prises sur de courtes durées mais quand bien même, ça n'a pas l'air d'une prophylaxie préventive comme celle pour le paludisme. Ou alors il faut encore des études pour les effets sur de courtes durée.

J'ai vu qu'aux États Unis ils proposaient ça depuis 2012. Quelqu'un aurait un lien ou une info pour savoir comment a se passe ?
Avatar de l’utilisateur
sauvenieresarte
Messages : 1785
Inscription : dimanche 13 février 2011 12:25
Age : 45
Localisation : Belgique

Re: PREP : Qui est concerné ?

Message par sauvenieresarte » lundi 26 octobre 2015 18:02

Ce sujet est très intéressant et touche évidemment toute personne séropositive ayant un traitement (je suis très probablement influencé par ce fait dans mes réponses).
Le fait de prendre chaque jour deux ARV depuis des années (pour des motifs médicaux) me laisse assez "pantois" quand des personnes séro négatives choisissent de prendre des ARV en prévention. En clair, ça me dépasse : je n'encourage personne à banaliser l'utilisation des ARV. Que celui qui n'a jamais entendu parler des effets secondaires des ARV me contredise...

Le Truvada est bien connu pour certains effets secondaires (je pense aux problèmes rénaux ou aux problèmes osseux), il est aussi et avant tout connu comme un des premiers combo => j'ai été très heureux de le rencontrer mais aussi très heureux de ne plus le prendre... personne ne m'avait parlé des problèmes que je rencontrerais lors de l'initiation du traitement, personne ne m'avait filé "un lien récent", je ris (pardon). J'aurais bien aimé.

Pour ne parler que du Truvada sans généraliser et en étant le plus neutre possible : ce combo est prescrit en prévention, de façon ponctuelle. Je me demande même comment le Truvada est prescrit dans ce cadre : par boite de 30 ??? , dans la foulée rien ne m'étonne. Je suppose que certains rencontreront les mêmes effets secondaires que ceux rencontrés par des personnes comme moi (mais je n'ai effectivement pas de lien - cette pratique n'est-elle pas simplement trop récente que pour en tirer des statistiques à propos des effets secondaires ?). Au fond, on peut aussi dire que l'emploi du Truvada (dans les tri) est relativement récent...
Les experts encadrent cette pratique (mais ne prennent pas Truvada sauf exception)...Sans nier l'utilité de ce type de prévention, je reste persuadé qu'il ne faut pas la banaliser.
PS : je peux sembler subjectif. J'aimerais dire que tout est rose avec les médicaments en général mais ce n'est pas la réalité...
Avatar de l’utilisateur
Sis9
Modérateur
Messages : 1321
Inscription : mardi 05 mai 2009 11:48
Contact :

Re: PREP : Qui est concerné ?

Message par Sis9 » lundi 26 octobre 2015 18:12

Ne Vous justifiez pas sauvenieresarte.

Vous nous faites part de votre avis à partir de votre connaissance empirique...

Et c'est bien ainsi. :ok:
Pour toutes vos questions sur le VIH/sida, les IST et les hépatites, vous pouvez aussi :
- consulter notre site internet
- nous appeler au 0 800 840 800 (SIS) ou au 0 800 845 800 (HIS)
- nous contacter sur le Live Chat
- nous poser une question par mail
Anonyme20397

Re: PREP : Qui est concerné ?

Message par Anonyme20397 » lundi 26 octobre 2015 18:17

sauvenieresarte a écrit :Ce sujet est très intéressant et touche évidemment toute personne séropositive ayant un traitement (je suis très probablement influencé par ce fait dans mes réponses).
Le fait de prendre chaque jour deux ARV depuis des années (pour des motifs médicaux) me laisse assez "pantois" quand des personnes séro négatives choisissent de prendre des ARV en prévention. En clair, ça me dépasse : je n'encourage personne à banaliser l'utilisation des ARV. Que celui qui n'a jamais entendu parler des effets secondaires des ARV me contredise...

Le Truvada est bien connu pour certains effets secondaires (je pense aux problèmes rénaux ou aux problèmes osseux), il est aussi et avant tout connu comme un des premiers combo => j'ai été très heureux de le rencontrer mais aussi très heureux de ne plus le prendre... personne ne m'avait parlé des problèmes que je rencontrerais lors de l'initiation du traitement, personne ne m'avait filé "un lien récent", je ris (pardon). J'aurais bien aimé.

Pour ne parler que du Truvada sans généraliser et en étant le plus neutre possible : ce combo est prescrit en prévention, de façon ponctuelle. Je me demande même comment le Truvada est prescrit dans ce cadre : par boite de 30 ??? , dans la foulée rien ne m'étonne. Je suppose que certains rencontreront les mêmes effets secondaires que ceux rencontrés par des personnes comme moi (mais je n'ai effectivement pas de lien - cette pratique n'est-elle pas simplement trop récente que pour en tirer des statistiques à propos des effets secondaires ?). Au fond, on peut aussi dire que l'emploi du Truvada (dans les tri) est relativement récent...
Les experts encadrent cette pratique (mais ne prennent pas Truvada sauf exception)...Sans nier l'utilité de ce type de prévention, je reste persuadé qu'il ne faut pas la banaliser.
PS : je peux sembler subjectif. J'aimerais dire que tout est rose avec les médicaments en général mais ce n'est pas la réalité...
Je plussoie

Tout traitement à des revers. C'est un moyen de prévention de plus. Comme la capote ou le traitement des sero+.

Sur le sujet de palov, il me semble qu'il y a des liens sur la prescription aux USA.
Répondre