PrEP : Un nouvel espoir ?

#PrEP, prophylaxie pré-exposition, avantages ? inconvénients ? utilité ?
Répondre
Avatar de l’utilisateur
palov
Messages : 122
Inscription : dimanche 10 juin 2012 3:30
Age : 39

Re: Un nouvel espoir + PrEP

Message par palov » jeudi 03 décembre 2015 20:53

Les résultats de l'essai Ipergay ont été publiés dans la plus prestigieuse revue médicale du monde.
http://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NE ... #t=article

J'ai remarqué que contrairement à ce que j'écrivais en février il n'y a pas eu 8 infections au VHC mais 5. Je ne me rappelle plus où j'avais trouvé ce chiffre. Ce qui est dommage c'est que le mode d'acquisition de cette infection ne soit pas précisé.
Avatar de l’utilisateur
Mougli
Messages : 129
Inscription : samedi 10 octobre 2015 18:56
Age : 41

Re: Un nouvel espoir + PrEP

Message par Mougli » jeudi 03 décembre 2015 21:23

Merci Palov pour ce lien. Est ce que l'article existe en français ?
Avatar de l’utilisateur
palov
Messages : 122
Inscription : dimanche 10 juin 2012 3:30
Age : 39

Re: Un nouvel espoir + PrEP

Message par palov » jeudi 03 décembre 2015 21:38

Je ne sais pas. Je n'ai trouvé en français que le communiqué de presse de l'ANRS, instigateur de l'étude. http://www.ipergay.fr/images/Communiqu_ ... 122015.pdf
C'est dommage car l'article du New England Journal of Medicine émet quelques réserves intéressantes. http://www.nejm.org/doi/pdf/10.1056/NEJMoa1506273
Avatar de l’utilisateur
Mougli
Messages : 129
Inscription : samedi 10 octobre 2015 18:56
Age : 41

Re: Un nouvel espoir + PrEP

Message par Mougli » jeudi 03 décembre 2015 22:40

Quelle réserves ?
Avatar de l’utilisateur
Sis8
Modératrice
Messages : 3369
Inscription : jeudi 02 avril 2009 14:25
Contact :

Re: Un nouvel espoir + PrEP

Message par Sis8 » vendredi 04 décembre 2015 13:09

Je ne sais pas quelles sont les réserves émises dans cet article. Je ne l'ai pas lu dans son intégralité, je ne suis pas bilingue, c'est donc un peu ardu. :hein04:

Mais je pense avoir bien lu et compris la conclusion : la PrEP est préconisé pour les hommes qui ont des risques importants entre hommes (rapport anal non protégé).
Il n'est pas préconisé pour des risques moindres.

Qu'avez-vous lu palov ?
Pour toutes vos questions sur le VIH/sida, les IST et les hépatites, vous pouvez aussi :
- consulter notre site internet
- nous appeler au 0 800 840 800 (SIS) ou au 0 800 845 800 (HIS)
- nous contacter sur le Live Chat
- nous poser une question par mail
Avatar de l’utilisateur
Mougli
Messages : 129
Inscription : samedi 10 octobre 2015 18:56
Age : 41

Re: Un nouvel espoir + PrEP

Message par Mougli » vendredi 04 décembre 2015 15:37

Sis8 a écrit :
Mais je pense avoir bien lu et compris la conclusion : la PrEP est préconisé pour les hommes qui ont des risques importants entre hommes (rapport anal non protégé).
Il n'est pas préconisé pour des risques moindres.

Qu'avez-vous lu palov ?
Je crois avoir compris cela aussi. Que les résultats ne pouvaient pas être extrapolés aux hommes ayant d'autres pratiques (dites à "moindre risque").
Mais pourquoi ???
Anonyme20397

Re: Un nouvel espoir + PrEP

Message par Anonyme20397 » vendredi 04 décembre 2015 15:48

CONCLUSIONS
The use of TDF-FTC before and after sexual activity provided protection against
HIV-1 infection in men who have sex with men. The treatment was associated with increased rates of gastrointestinal and renal adverse events.

Le traitement a été associé à un nombre accrus d'effets secondaires (ou événemens défavorables) gastro-intestinaux et rénaux.
Avatar de l’utilisateur
Mougli
Messages : 129
Inscription : samedi 10 octobre 2015 18:56
Age : 41

Re: Un nouvel espoir + PrEP

Message par Mougli » vendredi 04 décembre 2015 15:53

Oui, il y a les effets secondaires des médicaments mais cela n'explique pas pourquoi les résultats pourraient ne pas être extrapolés aux autres personnes...
Anonyme20397

Re: Un nouvel espoir + PrEP

Message par Anonyme20397 » vendredi 04 décembre 2015 16:05

Est-ce raisonnable pour de moindres risques de se déglinguer un rein? voila la question
quel est le cout avantage/inconvénient pour l'utilisateur?

cela revient à dire dois-je utiliser un bâton de dynamite dans mon salon pour tuer une mouche?
Avatar de l’utilisateur
Mougli
Messages : 129
Inscription : samedi 10 octobre 2015 18:56
Age : 41

Re: Un nouvel espoir + PrEP

Message par Mougli » vendredi 04 décembre 2015 16:26

Si la mouche peut te donner un virus mortel, même si le risque est moindre, cela permet de se poser sérieusement la question en tous cas.

Mais ce n'est pas cela que dit l'article (je crois). Si des résultats d'un médoc valables sur un échantillon de personnes ne peuvent être être extrapolés a d'autres types de personnes, cela veut dire que sur d'autre personnes le médoc n'empêcherait pas la contamination. C'est ce que je ne comprends pas...
Avatar de l’utilisateur
palov
Messages : 122
Inscription : dimanche 10 juin 2012 3:30
Age : 39

Re: Un nouvel espoir + PrEP

Message par palov » vendredi 04 décembre 2015 16:36

Parlotte n'y va pas de main morte mais elle pose les bonnes questions.
Anonyme20397

Re: Un nouvel espoir + PrEP

Message par Anonyme20397 » vendredi 04 décembre 2015 16:36

Mougli a écrit :Si la mouche peut te donner un virus mortel, même si le risque est moindre, cela permet de se poser sérieusement la question en tous cas.
le VIH n'est plus mortel en Occident ou du moment qu'on a accès aux traitements, je suis bien placée pour le savoir depuis 25 ans. Toutes les maladies sont mortelles si elles dégénèrent même un simple rhume. Et à la base nous sommes mortels.Donc on va s'abstenir de sombrer dans le mélodrame.
Mais ce n'est pas cela que dit l'article (je crois). Si des résultats d'un médoc valables sur un échantillon de personnes ne peuvent être être extrapolés a d'autres types de personnes, cela veut dire que sur d'autre personnes le médoc n'empêcherait pas la contamination. C'est ce que je ne comprends pas..
ça j'en ai parlé plus haut à la page 3 de ce post
Selon l'article CROI et celui de Pialoux, le PrEP empêche en intention de traiter à 86% l'infection au VIH. Ce chiffre rejoint celui de l'étude PROUD présentée le même jour au CROI.
Dans l'article, il est mentionné que les 2 cas de contaminations dans le bras Truvada de l'étude (contre 14 dans le bras placebo) l'ont été alors qu'ils avaient arrêtés le Truvada depuis plusieurs mois.
On peut lire aussi: "Le taux annuel d'infection au VIH vue par 100 participants - était 0.94 % dans des participants prenant Truvada et 6.75 % dans des patients sur le placebo (comparé avec 1.3 % et 8.9 % respectivement dans PROUD)."
Pialoux précise: "Cette prévention, lorsqu’elle est prescrite dans les conditions d’un essai de ce type et avec l’accompagnement important que l’on sait donne des niveaux de protection chez les patients observant proche de 100%."

On a l'impression d'avoir des chiffres contradictoires or le calcul du % des 86% de "réussite" se fait en utilisant une intervalle de confiance. Dans le cas d'Ipergay "En terme d’incidence, l’incidence était de 6.60% pour cent patient année dans le groupe placébo et de 0.92 pour cent patients année dans le groupe Truvada avec une incidence globale assez proche que celle des organisateurs avaient prévu, soit de 3.72% personne/année. En intention de traiter, le pourcentage de réduction du risque relatif est donc de 86% [40-99%] (p = 0.002) soit le plus élevé jamais observé dans un essais de PreP."
Pour simplifier on projette sur l'ensemble de la population, en prenant en compte une marge d'erreur, les résultats de l'étude.
voir explication de l'intervalle de confiance sur http://www.spc.univ-lyon1.fr/polycop/In ... fiance.htm dont extrait ci-dessous
"La pertinence clinique d’un résultat dépend de la taille de l’effet qui est estimé par l’essai thérapeutique. Cette estimation est fournie par la valeur observée dans l’essai (estimation ponctuelle) entourée de son intervalle de confiance (« confidence interval »). L’intervalle de confiance traduit la précision statistique du résultat.
Le but de l’estimation est de déterminer la vraie valeur d’un paramètre, par exemple, la vraie réduction relative de mortalité. Cependant, la valeur estimée dans un échantillon peut être assez loin de la vraie valeur du fait des fluctuations aléatoires d’échantillonnage, c’est-à-dire du fait du hasard. L’intervalle de confiance permet de prendre en compte cette incertitude aléatoire dans la présentation des estimations."
Anonyme20397

Re: Un nouvel espoir + PrEP

Message par Anonyme20397 » vendredi 04 décembre 2015 16:40

La PrEP demeure un outil de prévention extraordinaire si on est organisé dans les prises et qu'elle ne te crée pas de soucis de santé.
Il faut prévoir les prises selon les expositions et s'astreindre à un suivi.

Un peu comme la pilule contraceptive, elle aussi peut causer de gros pépins de santé. Elle aussi est un des moyens dans un programme de santé publique qu'est la contraception. Elle demande un suivi de la patiente tant qu'elle l'utilise.
Avatar de l’utilisateur
Mougli
Messages : 129
Inscription : samedi 10 octobre 2015 18:56
Age : 41

Re: Un nouvel espoir + PrEP

Message par Mougli » vendredi 04 décembre 2015 16:51

Ok, mais la question est : si la prep empêche de se contaminer avec une pénétration anale, est-ce qu'elle empêche aussi de se contaminer avec une fellation donnée dans laquelle il y a des sécrétions ?
Anonyme20397

Re: Un nouvel espoir + PrEP

Message par Anonyme20397 » vendredi 04 décembre 2015 17:15

Mougli a écrit :Ok, mais la question est : si la prep empêche de se contaminer avec une pénétration anale, est-ce qu'elle empêche aussi de se contaminer avec une fellation donnée dans laquelle il y a des sécrétions ?
qui peut le plus peut le moins non?
Répondre