Conseil herpès génital

Infections Sexuellement Transmissibles (IST, MST) : transmission, symptômes, dépistages, traitements.
Répondre
Avatar du membre
Papillon60
Messages : 1
Enregistré le : dimanche 21 février 2021 11:04

Conseil herpès génital

Message par Papillon60 » dimanche 21 février 2021 11:16

Bonjour à tous,
C’est ma première publication sur un forum, je ne sais pas vraiment comment cela fonctionne. Je suis ici pour pouvoir discuter sans me faire juger, et obtenir des réponses ou des conseils.
On m’a diagnostiqué un herpès génital il y a quelques jours, selon ma gynécologue ce serait une primo infection.
Les symptômes sont très violent, fatigue, plaît, brûlures,… Elle m’a prescrit un traitement antiviral je crois. J ai commencé le traitement vendredi soir, mais pour l instant je n en voie pas les effets.
J’ai beaucoup de mal à accepter le diagnostic, je me sens tellement sale.... j ai peur pour l avenir.
Avatar du membre
Sis8
Modératrice
Messages : 4160
Enregistré le : jeudi 02 avril 2009 14:25
Contact :

Re: Conseil herpès génital

Message par Sis8 » lundi 22 février 2021 13:58

Bienvenue Papillon60 :chapeau01:

Sur ce forum consacré aux IST, vous pouvez trouver des réponses et échanger avec des personnes qui ont les mêmes préoccupations que vous.

C'est tout à fait compréhensible que vous vous sentiez très mal en découvrant cet herpès . Les symptômes de primo infection qui sont très pénibles n'aident pas à relativiser la situation. :triste:
Ces symptômes ne préjugent pas des récidives à l'avenir, il peut même ne pas y en avoir.

L'herpès génital touche environ 20 % de la population active sexuellement, c'est principalement le HSV2 qui est présent mais dans 20 % des cas cela peut être le HSV1 ( herpès labial qui peut causer des symptômes au niveau génital). Si vous pouviez demander à votre gynéco de faire un diagnostic pour savoir lequel est présent ce serait bien.
Parce que le HSV1 est très répandu, 70 % de la population en est porteuse et donc si c'était celui là, la crainte de le transmettre serait bien moindre.

Il faut bien reconnaître que c'est le principal souci des personnes, la peur de contaminer et d'avoir à prévenir les partenaires. :hein04:

Ce sentiment "d'être sale" est souvent la première réaction à cet annonce :triste:
L'herpès, comme les autres IST fait partie des aléas de la vie sexuelle.
Parfois il y a aussi le sentiment d'avoir été trahie dans la confiance que l'on a fait à l'autre (qui peut tout à fait ignorer sa contagiosité).
J'espère que vous allez pouvoir très vite porter un autre regard sur ce qui vous arrive.
Pour toutes vos questions sur le VIH/sida, les IST et les hépatites, vous pouvez aussi :
- consulter notre site internet
- nous appeler au 0 800 840 800 (SIS) ou au 0 800 845 800 (HIS)
- nous contacter sur le Live Chat
- nous poser une question par mail
Avatar du membre
Ameliee
Messages : 22
Enregistré le : mercredi 02 décembre 2020 22:16

Re: Conseil herpès génital

Message par Ameliee » dimanche 04 avril 2021 17:37

Bonjour,

Tout d'abord courage.

Je viens à uniquement d'informations car j'essaie de comprendre le fonctionnement de ce virus . ( du fait de sa contagiosité).
As t'on pu vous dire quand à eu la contamination? si c'est votre compagnon actuel qui vous l'a transmise? ou si le virus s'est déclenché rapidement suite au tout début de la relation ( soit les premiers rapports avec le compagnon ) ou bien plus tard, soit des mois voir des années après?

Apparemment, le stress, la fatigue, une mauvaise hygiène de vie (dans le sens où tu t'alimentes mal type Junk food), contribue aux récidives de l'herpès génital ou même labial. A ce que j'ai pu comprendre à travers différents témoignages, le défi est de mener une hygiène de vie plutôt saine pour laisser le virus endormi le plus longtemps que possible.

Si on vous a prescrit un traitement, vous serez apparemment moins contaminante, pour ce qui des projets de vie ( grossesse par ex), c'est également possible, vous serez juste tout particulièrement suivie lors de la grossesse ( pour savoir si l'accouchement se fera par césarienne ou non ) et pour qu'il n'y ait de soucis au niveau du bébé.

Aussi avec le temps, vous apprendrez apparemment à anticiper les crises, surtout pas de rapport quelques jours avant la crise, surtout pas après, et attendre quelques temps après ( même si les rapports sont protégés) il y aura toujours un petit risque de contaminer le compagnon, même si les femmes sont plus fragiles en terme de contagion face à ce virus . Notre muqueuse est plus fragile que celle des hommes ( d'autant plus à cause de certaines épilations...)

bon week end et courage
Répondre