Bienvenue sur le forum de SIS Association :-)

L'inscription au forum est obligatoire pour pouvoir lire les échanges, sauf pour les sections VIH/sida et Hépatites.
L'adresse mail avec laquelle vous vous inscrivez est visible par défaut. Attention donc si votre adresse mail contient votre nom et votre prénom.
Nous sommes désolés de ne pas pouvoir accepter les inscriptions avec des adresses hotmail.com (trop de spams)

Chaque membre s'engage à respecter la Charte du forum. Tout message injurieux ou contraire à la Charte du forum sera susceptible d'être supprimé.

Pour tout problème concernant le forum, merci de contacter : forum@sida-info-service.org

[Anyone59] Angoisses et symptômes

Transmission, symptômes, dépistage, traitement d'urgence (TPE) infection à #VIH, Virus de l'Immunodéficience Humaine

[Anyone59] Angoisses et symptômes

Messagepar Anyone59 » Lundi 01 Octobre 2012 18:03

Bonjour à tous,

Je tiens à faire part de mon expérience, et j'envoie en doublon au Blog Sida comme témoignage, en espérant que cela soit publié des deux côtés et que cela soit vu d'un maximum de personnes.

Mon témoignage s'adresse à toutes les personnes ayant pris un risque et qui attendent les tests, et notamment aux personnes hypocondriaques et très angoissées par le VIH, comme moi. Voici mon histoire...

Mi-août 2012, je vais dans un lieu de rencontres gays connus près de chez moi. J'avance dans cette forêt et suis rejoint par une personnes ayant entre 40 et 50 ans je pense (j'en ai 29). J'ai pour habitude de me faire faire uniquement des fellations avec préservatifs, cela me permettant d'avoir un minimum de sexualité tout en m'assurant de ne prendre aucun risque. Mais ce jour-là, le type baisse son pantalon, se tourne et s'appuie contre un arbre: il est bien décidé à se faire sodomiser. Emballé sur le moment (vous savez ce que c'est, ce moment où ce n'est plus le cerveau qui pense...), je le regarde se mettre une sorte de crème blanche en guise de lubrifiant (je ne sais toujours pas ce qu'était cette crème...), puis il commence à m'en mettre sur le pénis. Je vois qu'il souhaite un rapport non protégé, et me dit qu'il en est surement habitué... Hors de question pour moi: je mets un préservatif et le sodomise. Ce partenaire montre un certain entrain et fait des va-et-vient assez musclés... Au bout de 5 minutes, n'étant pas à l'aise dans ce rapport, je me retire avant éjaculation pour m'en aller. Et je constate que le préservatif est craqué. Au moment de la pénétration, j'avais senti quelque chose mais je pensais juste que c'était le passage d'un sphincter trop serré... Hé bien non, c'était le préservatif qui craquait.

Tout est allé très vite dans ma tête: lieu de rencontre, rapport homosexuel, partenaire d'un certain âge (donc avec un certain nombre de partenaires) qui ne souhaitait pas de préservatif... Mon sang n'a fait qu'un tour. En moins d'une seconde, je me dirigeais vers ma voiture sans un mot ni même un regard pour ce partenaire occasionnel (ce qui était d'ailleurs peut-être une erreur: il aurait pu peut-être m'en dire plus sur son statut sérologique...). Je fonce aux urgences d'un hôpital à proximité qui a un service spécialisé dans le VIH. Paniqué mais réactif dans la panique, j'ai donc eu le bon réflexe.

Les urgences me prennent rapidement et un médecin prend toutes les infos. Un traitement d'urgence m'est donné dès le soir même, à prendre au moins jusqu'à la consultation de la spécialiste le lendemain matin. Je rentre chez moi... décomposé. Moi qui suis déjà TRES hypocondriaque sur tout à l'origine, je vous laisse imaginer mon angoisse. Par chance, j'avais encore une semaine de congé car je ne sais pas comment j'aurais fait sinon. Je passe une nuit horrible, je ne dors quasiment pas, levé aux aurores, des images horribles me viennent en tête, la mort, la maladie, les conséquences sur ma vie... Je vomis. Je tremble. Je passe une heure au téléphone avec SIS.

Arrive mon rendez-vous le lendemain matin. La dermato (une vraie pointure sur la question dans ma région) souhaite arrêter le traitement d'urgence. Je ne comprends pas pourquoi mais elle évalue le risque pris comme minime... Elle sait surement ce qu'elle fait mais la situation que j'ai décrite ci-dessus ne peut être considéré comme minime par un patient. Bref. Il faut que je reprenne une vie normale, que je prépare la rentrée, tout cela pendant six semaines en attente des tests. Je consulte généraliste sur généraliste pour en parler. Comme beaucoup d'entre eux, ils ne sont pas au fait sur le sujet et sont évasifs ou sortent des conneries anxiogènes. Evidemment, c'est à ce moment là que mon psy part en congé pour trois semaines...

Le temps passe. Comment ? Avec des angoisses, des cures de magnesium pour ralentir la spasmo, des questions, des images morbides, des symptômes de primo-infection à foison (ganglions, rhumes, angine, fièvre, bouffées de chaleur et j'en passe). Je m'en veux, me dis que ce n'est pas comme une autre maladie qui peut tomber comme une fatalité: là, c'est moi, mon libre arbitre qui m'a amené à ce rapport. Je me suis même tourné vers la religion... J'ai été élevé en tant que catholique, comme beaucoup d'entre nous, mais non pratiquant à part aux mariages et aux enterrements! Pourtant, je suis allé voir un prêtre, pour lui expliquer ma situation, pour savoir ce que Dieu en pense et s'il peut me venir en aide. J'ai été très bien accueilli, rassuré et assuré qu'à chaque messe pendant six semaines, une prière serait donnée pour moi. Il n'y a pas un soir où je n'ai pas prié chez moi ou à l'église. Incroyable...

Pendant six semaines, j'ai évité Internet à tout prix. Hors de question que je consulte un site ou un forum sur le sujet car je sais les conséquences que cela peut avoir. Quelques appels à SIS m'ont soutenu. Surtout que je n'avais personne à qui en parler... Ce n'est pas un souci comme un autre: les gens parlent, extrapolent, répètent et déforment... Sans compter que si les résultats sont négatifs, ils vont dire "tu nous as fait chier pendant 6 semaines pour rien" et que s'il est positif, on se retrouve vite coincé car les personnes à qui on parlerait de l'attente des résultats ne sont pas forcément les mêmes à qui on annoncerait une séropositivité... Juste ma tante. Même pas ma propre mère, mais ma tante. Qui a suivi mes angoisses jour après jour, sans en rater un seul, qui m'a écouté, réconforté. Six semaines.

Après avoir passé ces six semaines d'horreurs a voir des signes partout (superstitions, voir le mot Sida écrit partout, voir dans un article sur la rafle du Vel d'HIV le mot HIV, entendre constamment des gens faire référence à la question sans même le savoir, entendre mon collègue un matin à 8 heures en arrivant me dire "Ah, on va faire quelque chose pour le Sidaction!" etc etc etc), je me disais que ce ne pouvait pas être un hasard... Des images morbides défilent: moi dans un lit d'hôpital, l'annoncer à mes proches, le dire à mon patron ou non... On sait que mon patron est gay et il est souvent absent à se reposer chez lui, pâle... Je me suis dit qu'il avait le Sida bien sur... La liste pourrait être longue. C'est long six semaines. Faire semblant de rien quand on voit les potes et la famille... Car, d'instinct, j'ai fait le tour de mes potes et de ma famille et je n'ai analysé qu'après que cette démarche ressemblait à un "au revoir". Aujourd'hui, je me dis que ce n'était qu'une bonne leçon de vie qui m'a permis à ce moment là de revoir mes priorités et d'enfin trouver le temps de voir les gens qui comptent pour moi.

Enfin bref, vous l'avez compris, j'ai eu mes résultats 6 semaines aujourd'hui en début d'après-midi et c'est négatif. J'avais fait, de moi-même un test à 4 semaines, mais j'avais toujours un doute... C'est humain...

Les premières choses que j'ai faite cet après-midi ? Ecrire un texto à ma tante qui a été exceptionnelle, écrire une lettre à la dermato qui a été formidable, bienveillante et maternelle et appeler le prêtre dont je n'ai pas eu de nouvelles depuis le mois d'aout mais qui a sans aucun doute prié pour moi. Pour dire merci. Sans eux, ces six semaines auraient été beaucoup plus difficile.

Ce que j'en retire ? La symptomisation existe bel et bien et vous êtes surs de vous trouver des symptômes de primo-infection là où il n'y en a aucun. Ce qui m'a permis de les surmonter était de me dire que c'était prévisible, que je savais que j'allais me trouver plein de trucs et que ce n'était que le fruit de mon inquiétude. Ne sous-estimez jamais la force de l'esprit, dans le bon sens comme dans le mauvais. L'angoisse est une horreur qui vous pourrit la vie. Un plan cul ne vaut pas le coup de se pourrir un mois et demi de sa vie (voire plus): prenez votre main ou soyez sur de votre coup. Aujourd'hui, je suis soulagé et je peux mettre de côté tous mes plans de nouvelle vie de malade, pour entamer ma nouvelle vie d'homme ayant tiré une leçon, ayant appris à se recentrer sur les vraies choses de la vie, les choses simples, les gens, nos missions. Accro au sexe, je peux vous garantir que je ne fréquenterai plus ces sordides lieux de drague et que mes rares plans se limiteront à des fellations protégées ou à de rares pénétrations avec des plans réguliers et protégés. On change. On apprend. Et la vie est trop précieuse. Et l'angoisse coute trop cher.

Je suis rassuré mais il y a toujours ce petit... ce petit esprit qui plane au dessus de moi et tente de m'inquiéter encore. Non, je me raisonne et me dit que 6 semaines, c'est fiable. On parle de 3 mois ici et là, par principe de précaution... Mais je pense que 6 semaines, c'est suffisant. Je suis encore marqué, il faut que je me relève, mais je suis soulagé. La vie m'attend. Et je vais la bouffer comme jamais.

Bon courage à tous.

PS: Pendant ces 6 semaines, toutes mes maladies imaginaires habituelles ont totalement disparu, me laissant préoccupé par cet incident... Tiens tiens ;) Comme quoi...
Et merci à ceux qui m'ont lu jusqu'au bout... Et encore, c'était le version courte ;)
Anyone59
 
Messages: 3
Inscrit le: Lundi 01 Octobre 2012 16:09
Localisation: 59 Nord

Re: [Anyone59] Angoisses et symptômes

Messagepar fluo69 » Dimanche 18 Août 2013 0:34

Très intéressant en tout cas.
Et au final, tu l'a pris ton Traitement Post-Exposition ?
fluo69
 
Messages: 154
Inscrit le: Mardi 24 Juillet 2007 19:59
Localisation: LYON

Re: [Anyone59] Angoisses et symptômes

Messagepar Anyone59 » Dimanche 18 Août 2013 2:04

fluo69 a écrit:Très intéressant en tout cas.
Et au final, tu l'a pris ton Traitement Post-Exposition ?


C'est écrit...
Anyone59
 
Messages: 3
Inscrit le: Lundi 01 Octobre 2012 16:09
Localisation: 59 Nord

Re: [Anyone59] Angoisses et symptômes

Messagepar fluo69 » Dimanche 18 Août 2013 14:00

Oui oui je sais bien que c'est écrit mais comme tu disais :
--La dermato (une vraie pointure sur la question dans ma région) souhaite arrêter le traitement d'urgence. Je ne comprends pas pourquoi mais elle évalue le risque pris comme minime...--
Je pensais que que tu avais arrêté ton traitement, c'est pour cela que je te pose cette question.
fluo69
 
Messages: 154
Inscrit le: Mardi 24 Juillet 2007 19:59
Localisation: LYON

Re: [Anyone59] Angoisses et symptômes

Messagepar dola » Dimanche 18 Août 2013 14:02

je veux savoir si quelqu'un a le virus du sida, il peut rester 2 ans dans sa vie normal sans aucun traitement ??
dola
 
Messages: 3
Inscrit le: Dimanche 18 Août 2013 13:38

Re: [Anyone59] Angoisses et symptômes

Messagepar Sis4 » Lundi 26 Août 2013 12:33

oui il est possible d'être porteur du virus du VIH sans avoir de problèmes de santé pendant quelques temps.

si vous voulez poser d'autres questions, je vous suggère de créer votre propre sujet :chapeau01: cela sera plus simple pour tout le monde ;)
Pour toutes vos questions sur le VIH/sida et les hépatites, vous pouvez aussi :
- nous appeler au 0 800 840 800 (SIS) ou au 0 800 845 800 (HIS)
- être appelé
- nous contacter sur le Live Chat
- nous poser une question par mail
Avatar de l’utilisateur
Sis4
Modératrice
 
Messages: 5469
Inscrit le: Vendredi 11 Juillet 2008 12:41
Localisation: France

Re: [Anyone59] Angoisses et symptômes

Messagepar mariep » Dimanche 29 Décembre 2013 17:02

Merci pour ce témoignage où je me retrouve.
Je suis en plein délire , persuadée d'être infectée par le vih.
Après un rapport non protégé il y a 8 mois environ- avec une personne qui a fait à 2 sérologies (negative) pour me rassurer, mais en même temps il allait voir d'autre(s?) - je reste persuadée que je suis malade.
Je ne vis plus et ne dors plus , me palpe en permanence, j'ai des ganglions cervicaux, perdu 5 kg.
Ça devient fou. Je sais c'est complètement fou car j'en suis à ma 10ieme sero vih ( j'ai payé les dernières, je veux pas que tout le monde paye pour mon délire) et mon médecin dit que c'est plus la peine de faire des sero en l'absence de prise de risque, que les symptômes n'ont rien à voir , à 7 mois, il n'existe pas de primo infection.
L'avant dernière sero (à 7 mois) la biologiste m'a appelé en me disant que c'était légèrement positif , qu'elle devait refaire parce qu'elle a des problèmes avec la machine . Le contrôle est négatif . Elle m'a dit que c'était bon , à 6 mois, c'est même plus d'actualité ... Et que c'était ça machine qui a déconné, qu'elle aurait pas du m'appeler mais étant donné qu'elle voulait des précisions sur la prise de risque, qu'elle devait le faire.
Mais ça m'a replongé dans l'angoisse.
Et je me rend compte de mon délire , j'harcele SIS, mes amis médecins...
Bref je vais aller voir un psychiatre et arrêter de me palper ou d'aller au labo une fois par mois !
C'est la seule solution.
mariep
 
Messages: 13
Inscrit le: Dimanche 29 Décembre 2013 13:05

Re: [Anyone59] Angoisses et symptômes

Messagepar mariep » Dimanche 29 Décembre 2013 17:12

Oui on pense être l'exception, le cas mondial de sero + à plus de 3 mois, on perd contact avec la réalité. On passe ses nuits sur internet, à se faire toutib, c'est n'importe quoi.
Merci aux bénévoles de SIS de m'avoir répondu à chaque fois , même si j'imagine que c'est soûlant de rassurer des gens , 2 fois par semaine, alors que le but premier est de délivrer des info, et pas de faire de la psychologie de soutien.
Merci encore :merci:
Ps : le vih fait peur mais ce n'est pas la seule IST!
mariep
 
Messages: 13
Inscrit le: Dimanche 29 Décembre 2013 13:05

Re: [Anyone59] Angoisses et symptômes

Messagepar Sis2 » Jeudi 02 Janvier 2014 12:43

Bon courage à vous !
:chapeau01:
Pour toutes vos questions sur le VIH/sida et les hépatites, vous pouvez aussi :
- nous appeler au 0 800 840 800 (SIS) ou au 0 800 845 800 (HIS)
- être appelé
- nous contacter sur le Live Chat
- nous poser une question par mail
Avatar de l’utilisateur
Sis2
Administratrice
 
Messages: 10596
Inscrit le: Lundi 20 Mars 2006 12:20
Localisation: France

Re: [Anyone59] Angoisses et symptômes

Messagepar Japprend2mesErreurs » Vendredi 07 Mars 2014 10:03

Waaa je me retrouve dans ton message
C'est un message qui réchauffe le coeur et qui donne espoir.
Je te souhaite une excellente santé, profites de la vie.
Japprend2mesErreurs
 
Messages: 22
Inscrit le: Vendredi 07 Mars 2014 9:48

Re: [Anyone59] Angoisses et symptômes

Messagepar Anonyme2 » Dimanche 09 Mars 2014 22:22

Je me retrouve aussi dans ton message merci pour ce témoignage surtout pour les pseudo signe on l on voit le mot vih écris partout !!!! Moi par exemple mon médecin m'as prescrit un médicament qui s'appelle seroplex du coup j interprète ça comme un signe ....avec encodes d autres anecdotes tout aussi bête que celle ci . Bref j espère vraiment arriver a refaire surface avec la réalité . Merci encore .....
Anonyme2
 
Messages: 40
Inscrit le: Dimanche 23 Février 2014 2:25

Re: [Anyone59] Angoisses et symptômes

Messagepar Giancarlo » Lundi 10 Mars 2014 11:49

Jessram a écrit:Moi par exemple mon médecin m'as prescrit un médicament qui s'appelle seroplex du coup j interprète ça comme un signe ....


Le "sero" de "Seroplex", c'est pour Sérotonine.
Ceci dit, ça devait être une sacrée flèche, celui qui a pondu le nom de ce médoc...
Avatar de l’utilisateur
Giancarlo
 
Messages: 475
Inscrit le: Mardi 17 Juillet 2012 11:52

Re: [Anyone59] Angoisses et symptômes

Messagepar Anonyme2 » Lundi 10 Mars 2014 13:22

Ouai pas mal le nom du médoc pour calmer les phobiques du VIH :peur01:
Anonyme2
 
Messages: 40
Inscrit le: Dimanche 23 Février 2014 2:25

Re: Existence du VIH

Messagepar Sis11 » Mardi 18 Mars 2014 14:12

Je vous rappelle la Charte du Forum:

3 - Cadre des échanges
SIS Association souhaite garantir aux membres de son forum, un cadre convivial, bienveillant, sans jugement et propice au partage d'expériences. En ce sens chaque membre s'engage à contribuer au maintien de ce cadre et à la qualité des échanges. Tout message/profil/sujet comportant des
insultes ou des propos agressifs et/ou discriminatoires sera supprimé sans avertissement préalable. L'auteur s'exposera en cas de récidive à une exclusion définitive du forum.

Les modérateurs s'assurent que les contributions portent bien sur le thème traité dans les différentes sections, respectent les lois et règlements en vigu
eur sur le territoire français et qu'elles permettent un débat constructif. Ils se réservent notamment la possibilité de refuser la publication des messages redondants, de nature publicitaire ou contraires à l’ordre public ou aux bonnes mœurs, violents, racistes, homophobes, révisionnistes, faisant l’apologie des crimes de guerre, injurieux ou grossiers, contraires aux droits d’auteur ou droits voisins, au droit applicable aux bases de données, au droit des marques, au droit à l’image, au droit au respect de la vie privée
ou qui enfreindraient toute autre disposition législative ou réglementaire en vigueur.

Les message/profil/sujet seront supprimés dès lors qu’ils comportent des messages ou
des liens vers des sites :

A caractère commercial ;

Faisant la promotion de tests de dépistage à domicile ("home-tests") ;

Faisant la promotion de remèdes prétendant permettre la guérison totale de
l'infection à VIH/sida ;

Niant l’utilité du préservatif pour se protéger du VIH et des IST ;

Niant l'existence du virus VIH et/ou du lien de causalité avec le sida ;

Et/ou plus généralement contribuant sciemment à la diffusion de fausses
informations sur l'origine, la transmission, etc. du VIH/sida.

Les sources doivent être citées afin de garantir au maximum la fiabilité des
informations échangées et de distinguer les rumeurs de faits établis.

et je verrouille
Pour toutes vos questions sur le VIH/sida et les hépatites, vous pouvez aussi :
- nous appeler au 0 800 840 800 (SIS) ou au 0 800 845 800 (HIS)
- être appelé
- nous contacter sur le Live Chat
- nous poser une question par mail
Avatar de l’utilisateur
Sis11
Modératrice
 
Messages: 975
Inscrit le: Jeudi 25 Février 2010 13:33
Localisation: France

Re: [Anyone59] Angoisses et symptômes

Messagepar Sis2 » Mardi 18 Mars 2014 17:45

J'ai fait un petit ménage suite aux interventions de Darla54 et aux réponses qui lui ont été faites.
:zen:
Pour toutes vos questions sur le VIH/sida et les hépatites, vous pouvez aussi :
- nous appeler au 0 800 840 800 (SIS) ou au 0 800 845 800 (HIS)
- être appelé
- nous contacter sur le Live Chat
- nous poser une question par mail
Avatar de l’utilisateur
Sis2
Administratrice
 
Messages: 10596
Inscrit le: Lundi 20 Mars 2006 12:20
Localisation: France

Suivant

Retour vers Forum général sur le #VIH #sida

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum: azerto et 27 invités